lundi 28 avril 2014

Saint Dié des Vosges

Quand Jean a annoncé qu'il participerait au championnat de France vétéran de tennis de table qui aurait lieu à Saint Dié, on a tout de suite pensé à faire un petit séjour en famille pour montrer aux filles où leur maman a habité pendant une année, juste avant le mariage. Saint-Dié était la ville de ma première mutation, et j'étais bien soulagée d'avoir évité la région parisienne, les villes glauques ou trop lointaines. Le cauchemar de tout nouveau titulaire fraîchement estampillé EN (forever) est de se retrouver à Créteil en ZEP et d'y galérer 5 ans ou plus en attendant d'avoir assez de points pour partir sous des cieux plus cléments.

When Jean told us that he would take part in the French veteran table tennis championship that would take place in Saint Dié, we immediately thought of making it a little family vacation to show the girls where their mom used to live before getting married. It was the city of my first transfer after being given tenure. I was really relieved to have avoided the Parisian suburbs, dubious or too distant cities. Every newly appointed teacher's nightmare is to end up in Créteil in a ZEP (priority education zone : think Michelle Pfeiffer in Dangerous Minds) and stay there for 5 years or more until they get enough points to leave where the grass is greener.

A ma grande surprise, j'ai eu droit à la ZEP (mais une version atténuée) au collège Vautrin Lud - quand j'ai vu ce qu'était la vraie ZEP à Mulhouse au collège de Bourtzwiller j'ai vite vu que ça n'avait RIEN A VOIR - et c'était parfois très pénible (débutante, en plus, il y a plein de choses que je ferais différemment), mais je garde de cette année de bons souvenirs malgré tout.

Much to my surprise, I ended up in a ZEP (but it was a softer version) in the Vautrin Lud school - when I saw the real thing in Mulhouse, in the Bourtzwiller middle school I realised very quickly that it was a totally different world - and it was hard, sometimes (as a beginner, there are lots of things I would do much differently now), but still I have nice memories from my year there.

Nous avions une chambre à la Charriole, et chaque jour nous passions à la salle de sport pour récupérer Jean. Le premier jour c'était : j'aurai fini à 17h00. Nous sommes entrées dans la salle et là... une fourmilière de joueurs, de tables, des gens partout dans les gradins et dans la salle... Ha ! Et une chaleur épouvantable (air confiné et sueur des joueurs). Donc on a joué à "la première qui voit Jean, je lui achète quelque chose" (j'ai gagné !) ; et en fait sur la liste des matches il en avait encore un à 19h30. Et ça a été tous les jours comme ça.

We had a room here and each day we picked up Jean at the sport hall. The first day he told us "I'll be done at 5". As we came into the hall we gasped... it was like a super huge hive with players and tables everywhere and the bleachers (terraces) packed with people chatting or cheering... And the heat, oh the heat (stale atmosphere and lots of sweating sportsmen and women). So we played our own little game called "Mom buys something to the first one to spot Jean" (I won !) ; and in fact he had one more match at 7.30. And it was like that everyday.

Donc les filles et moi on s'est beaucoup baladées : shopping le samedi (la Papéthèque, au coupe fil pour les loisirs créatifs, arrêt au salon de thé chez Laurent pour se poser et manger une bonne pâtisserie, il y avait un marché, on a fait un tour pour voir où j'habitais, ou je travaillais, on est montées en haut de la Tour de la Liberté...)
Vue du premier niveau / the view from the first level
le parc, joli mais ça manque de fleurs / the park, nice but where are the flowers ?
la fontaine en redescendant / the fountain, back on the ground
En sortant du parc on a vu cette porte (j'ai oublié le nom !) et pas loin il y avait un mignon petit aménagement à la japonaise.

While leaving the park we saw this door (I forgot the Japanese name !) and not far from it there was a cute little garden, Japanese style.

On aurait voulu faire des balades dans la forêt où nous faisions des excursions, un endroit qui s'appelait les Trois chaises, ou les Trois sapins, quelque chose comme ça, mais on ne savait plus très bien où c'était et on n'en aurait pas eu le temps de toute façon, avec tous ces allers-retours imprévus entre la salle de sport et l'hébergement. Donc comme je me lève toujours en premier, je suis allée faire une promenade seule au petit matin.

We would have liked to take a walk in the forest where we used to go and hike, a place that was called the 3 chairs or the 3 fir trees, something like that, but we didn't really recall how to get there and we didn't have the time anyway, with all the unexpected coming and going between the sport hall and the farmhouse inn. So as I'm always the first to get up, I went for a little walk by myself at the break of dawn.



de drôles de branches moussues sortant de terre / weird mossy branches
On dirait de petites créatures moussues / they look like little mossy creatures
J'adore la forêt là-bas, comme chez mes parents : du grès, la bonne odeur des pins, du sable rouge... je suis restée assise sur une souche pendant un bon moment à écouter les oiseaux et j'ai entendu le coucou, des pics-verts, et tout un tas d'autres - j'ai vu un pic épeiche, des rapaces... j'étais entourée de silence, de la nature, l'air était pur... j'en avais bien besoin !

I love the forest there, it is very much like where my parents live : sandstone, the smell of pines, red sand... I sat on a stump for a long while, listening to the birds and I heard the cuckoo, woodpeckers, and numerous others - I saw a great spotted woodpecker, prey birds... I was surrounded by silence and nature, the air was pure... a much needed break !

Comme nous étions vraiment tout près, j'ai insisté pour aller au jardin de Berchigranges, à la grande joie de mes filles. (je suis ironique - "encore un jardin ? pourquoi on ne va que dans des jardins ?") Elles ont rouspété un peu, mais ça leur a plu quand même. Ce sera mon prochain post.

As we were really close, I insisted on going to the Garden of Berchigranges, much to my daughters's delight. (I am being ironic - "another garden ? why do we always only visit gardens ?") They moaned a little, but loved it anyway. It will be my next post.

2 commentaires:

Lorrie a dit…

C'est toujours intéressant visiter les lieux du passé. Faire une promenade dans le forêt le matin donne un beau commencement au jour.
Je crois qu'un jour les filles vont apprécier les jardins juste comme toi.

Régine R a dit…

Coucou Carole :-)
Tu m'as parlé de ta virée à St Dié, je comprends mieux maintenant !! Tu as fait de bien belles promenades dis-moi, et on sent ta nostalgie pour la région. J'espère que ton homme s'en est bien sorti avec sa compétition, et surtout qu'il a bien profité lui aussi de sa passion. Gros bisous :-*