dimanche 9 mai 2010

Photos d'Auschwitz

Une journée très dure émotionnellement. Déjà il y a 16 ans, c'était très lourd et difficile. Là en tant que mère c'était 10 000 fois pire. S'imaginer devoir quitter son foyer, être déporté à des centaines de km de chez soi, être séparé de ses enfants... devoir supporter l'incertitude, suspecter la mort d'êtres chers, subir la privation de liberté et tout ce qui a pu surgir des tréfonds du plus bas de la nature humaine... savoir que heureusement soi-même on est à une autre époque, mais aussi se dire que des gens ont vraiment vécu ça... les larmes me viennent à chaque fois que je revois ces photos.
It was a very hard day, emotionally. It was already hard 16 years ago, but now as a mother it was 10 000 times harder. Imagining having to leave home, being deported hundreds of miles, being separated from one's children... having to cope with uncertainty, not knowing where your loved ones are and suspecting they are dead, being deprived of your freedom and being totally subjected to the darkest sides of human nature... knowing that fortunately we are living in other times, but that oh man, actual people actually went through this... tears come to my eyes whenever I see these pictures.
L'entrée du camp - le signe "Arbeit macht Frei" qui avait été volé puis retrouvé est gardé en sécurité, et c'est la copie qui a été laissée.
The entrance - the "Arbeit macht Frei" (work makes you free) sign that had been stolen and found is kept in security and they left the reproduction up.
Ce camp est une ancienne caserne polonaise occupée par les nazis au début - puis "ils" ont commencé à construire Birkenau - les prisonniers en fait.
This camp was a former Polish barrack that the Nazis used at the beginning - then "they" started to build Birkenau - actually the prisonners.
Le Mur des Fusillés - après un simulacre de procès dans le bâtiment de droite, l'exécution ici dans la foulée (des civils, des résistants, peut-être même aussi des innocents sur dénonciation calomnieuse...)
The Execution Wall - after a fake trial in the building on the right, people were executed right away (civilians, members of the Polish resistance, probably even innocents denounced by their neighbours too...)

The first gas chamber
La première chambre à gaz

Brzezinka - Birkenau. Changement d'atmosphère : il fait plus froid et venteux, tout est plus sommaire et les conditions devaient être encore plus terribles.
Change of atmosphere : it's colder and windier, everything looks more basic and the conditions must have been much harder.
Les lattrines - passage minuté 1 fois dans la journée.
The latrins - once a day and not more than 30 seconds

Le quai de débarquement où les gens étaient triés : les enfants, vieillards, femmes avec enfants, et tous ceux qui ne semblaient pas assez robustes pour travailler et être utiles à la construction ou au fonctionnement du camp étaient envoyés directement à la chambre à gaz (environ les 3/4 du convoi en général).
The platform where people were sorted out : the children, the elderly, the women with small children and all those who were not strong and healthy enough to work or contribute to the camp were sent directly to the gas chambers (about 3/4 of the convoy).

L'entrée de ce qui était une des chambres à gaz... dans un des bâtiments du camp I des maquettes expliquent et permettent de visualiser le parcours des malheureux qui allaient perdre la vie ici... on leur faisait croire qu'ils allaient prendre une douche et se faire épouiller puis recevoir un bon repas.
The entrance of what was a gas chamber... in one of the buildings of camp I you can see a scale model that allow you to visualise the places that the unfortunate people had to go through before dying here... they made them believe that they were going to take a shower and get deloused then eat a good meal.
Derrière ces barbelés, le printemps, la liberté... le contraste est saisissant, encore aujourd'hui, et devait l'être terriblement plus il y a 77 ans.
Behind the barbed wires, spring and freedom... the contrast is still striking today, and must have been terribly more so 77 years ago.


A tous ceux qui ont été victimes de la plus intense et noire cruauté humaine - Juifs, homosexuels, tsiganes, résistants, prisonniers politiques, etc.
To all those who fell victim of the darkest form of human cruelty - Jews, homosexuals, gypsies, resistants, political prisonners, etc.
J'espère que l'émotion ne m'a pas fait mal interpréter ou remémorer certains faits exposés par notre guide - un monsieur très compétent. Je vous recommende vivement la lecture de cet article et si vous trouvez des inexactitudes dans mon post merci de me les signaler !
I hope that the intense emotion I felt did not make me misinterpret or remember some facts exposed by our very competent guide. I highly recommend this article and if you find any incorrect facts in my post thanks for drawing my attention to them !

3 commentaires:

Lorrie a dit…

Ce poste me remplit d'émotion. C'était un temps horrible et affreux - mais il ne faut pas oublier. Merci pour partager avec nous.

aqdb a dit…

commeje te comprends, bien que non directement touchée par ces camps, j'ai toujours été très émue par toute commémoration et je n'ai jamais eu le courage de me rendre dans un camp, c'est inimaginable.
Marie

Minnie a dit…

Je n'ai pas eu le courage d'y aller lorsque j'avais les moyens; maintenant je n'ai plus les moyens et je me suis rendue compte que d'y aller doit être un devoir car, comme Lorrie dit, il ne faut pas oublier.
Veuillez excuser mon français - je suis nulle! Et merci pour vos blogposts, tous supers-intéressants. Amicalement, une anglaise sur la còte (d'azur).