vendredi 12 février 2016

Une après-midi pluvieuse / A rainy afternoon


Les vacances se passent entre rangement, siestes, DVDs de Downton Abbey que j'avais achetés à Londres avec Laure mais toujours pas regardés. Je voulais sortir un peu au jardin, mais il fait froid, je trouve. Je reste donc à l'intérieur avec mes livres et mes magazines.

The holidays are going by between tidying up, naps, Downton Abbey DVDs that I had bought in London with Laure but still not watched. I intended to go out in the garden, but I think it's cold so I stay inside with my books and my magazines.
je l'ai eu sur un site de déstockage pour beaucoup moins cher ! I bought it much cheaper on an "outlet" site
Ce livre est particulièrement agréable à lire, on apprend beaucoup de choses et c'est très plaisant, ce sont comme de petites histoires dont les personnages sont les fleurs, les explorateurs, les insectes... c'est très vivant et très amusant aussi.
This book is very pleasant to read, you learn a lot and it's agreeable, there are like little stories in which the flowers, the explorers, the insects, etc. are the characters... it's very lively and very funny too.

dimanche 24 janvier 2016

SOL suite

Eh bien voilà, le SOL pour sa partie tirage au sort est terminé, j'ai gagné quelques graines, pas tout mais ce n'est jamais grave car il faut suivre les semis et la pousse après !
En tout cas je me suis bien amusée.
So there we are, the SOL is over as far as drawing the winners is concerned - I won some seeds, not all I requested but it's never a big deal because you have to follow up on the sowing and the growing !
I really had a lot of fun.

J'ai reçu de gentils messages de remerciements, ça me touche beaucoup, mais en fait il faudrait surtout remercier ces deux-là, qui n'ont  pas mis beaucoup de coeur à l'ouvrage.
 I got lovely thank-you messages that I appreciate very much, but in fact you could thank these two guys who didn't really do a good job.

Maintenant, vient la partie courrier, décoration, surveillance de la boîte aux lettres.
So now starts the part where you write letters and decorate them - plus you watch out for the postman everyday.

mercredi 13 janvier 2016

Seeds of Love 2016

C'est, comme tous les ans, le temps du SEEDS OF LOVE !!
Cette année je suis légèrement en retard (mais il n'est pas encore trop tard). L'année au jardin a été médiocre : trop chaud, trop de canicule... peu de graines, ou alors parmi celles que j'ai réussi à récolter... il y en a que je ne retrouve plus. (le grand âge qui commence à se faire sentir ?) Je partage donc avec vous certains achats (notamment sur le site Seedaholic)

Si cette belle aventure vous tente, vous trouverez le règlement et tout ce que vous voulez savoir sur le blog d'Isabelle

As every year, it's the time for the SEEDS OF LOVE !!
This year I'm late (but it's not too late). 2015 was too hot, too dry... not enough seeds, or among those I managed to harvest... some I misplaced and can't find anymore  (old  age starting to kick in ?) So this year I share with you some packets I purchased (some from the site Seedaholic).

If you feel like joining this great adventure, you will find the Rules and FAQ on Isabelle's blog

Aujourd'hui a lieu le tirage au sort des gagnants. On a tenté de faire participer les cochons d'Inde, mais ils étaient tout aussi intéressés par les bouts de papier que je l'étais par les cours de maths à l'époque du lycée, donc j'ai repris les choses en main.



1) Nicotiana d'Ausra  Les gagnants sont les numéros  14 - 76 - 93 - 99 - 110 - 113 - 144 - 145


2) Hémérocalle (1 paquet, tirage au sort obligatoire !) Gagnant : le 13

3) Dauca carota  Gagnants : les numéros 22 - 77 - 110

4) Digitale "Lutéa" Gagnants : les numéros 14 - 20 - 23 - 25 - 29 - 39 - 77 - 93 - 113 - 143

5) Gypsophile annuel  Gagnants : les numéros 9 - 14 - 20 - 25 - 39 - 43 - 47 - 65 - 76 - 80 - 89 - 97

6) Ammi Visnaga verte  Gagnants : les numéros 9 - 20 - 32 - 56 - 75 - 86 - 110 - 143

7) Anthriscus sylvestris "Raven's wing"    Gagnants : les numéros 33 - 47 - 89

Et j'ai aussi des graines proposées par notre amie Lina, des
8) chasmanthus latifolium  Gagnants : les numéros 13 - 20 - 50 - 63 - 68 - 84 - 92 - 96 - 99


photo prise sur  http://www.ecgrowers.com/Chasmanthium-latifolium-38-p/1160.htm

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à semer, bichonner et planter puis voir pousser ces jolies plantes.
I wish you great pleasure in sewing, planting and taking care of these lovely little plants.

Voilà, j'attends de vos nouvelles, je vous souhaite beaucoup de belles heures dans cette merveilleuse aventure !
So there it is, I'm waiting to hear from you, enjoy this wonderful adventure !

lundi 14 décembre 2015

Bientôt Noël / Christmas soon

J'ai un peu de mal à y croire vu les températures clémentes et printanières... mais le niveau de fatigue de tous à cause des jours très courts ne trompe pas. Cet après-midi j'ai eu une impulsion qui m'a conduite dans une jardinerie, et ça fait du bien de voir de la verdure et des plantes. J'ai pris quelques petites choses :

It's a little hard to believe seeing that the temperatures outside are mild and spring-like... but the level of fatigue because of the very short days is telling. This afternoon I felt the urge to go to a garden center, and it feels so good to see some greenery and plants. I bought some little things.




Et aussi pour le plaisir d'ouvrir 14 cases en même temps (et payer 3 fois moins cher)
And also because it feels good to open 14 windows at the same time (and because it's 3 times cheaper)
 

mardi 17 novembre 2015

Dramatiques événements / Tragic events

Pour les victimes des attentats - Pour Luka, 12 ans
Depuis vendredi soir nous sommes comme hébétés à cause des attentats de Paris. Depuis hier soir nous le sommes encore plus à cause d'un drame qui s'est passé tout près de chez nous, au collège que fréquentent les filles. Quelque chose que nous n'aurions JAMAIS pensé possible dans nos petits patelins tranquilles...

Since Friday night we've been dazed because of the terrorist attacks in Paris. Since last night, we've felt this way even more because of a tragedy that happened very close to home, in the school that both daughters attend. Something noone of us would EVER have imagined could happen in our little villages...

18 heures, Elise n'est toujours pas rentrée. Je corrige des copies, je n'ai pas vu le temps passer. Laure qui est rentrée avec son père fait ses devoirs à côté de moi. Il ne me semble pas avoir entendu les collégiens passer devant notre maison, ni le bus, tout est étrangement calme... Jean me dit qu'Elise devrait être là, ce n'est pas normal. J' appelle la compagnie de transports scolaires pour voir s'il y a eu un problème.

6pm, Elise still hasn't arrived home. I'm correcting papers, so I didn't notice the time passing by. Laure, who has come home 2 hours earlier, along with her dad, is doing her homework besides me. I don't think I heard the secondary schoolers pass by our home, or the bus for that matter, everything is oddly quiet... Jean tells me Elise should be here by now, something's wrong. I call the bus company to check if there was a problem.

J'apprends que les élèves, les bus, sont confinés au collège, qu'il s'est passé quelque chose et qu'il y a eu un mort, et qu'il y a un article sur internet. Heureusement je ne suis pas du genre à paniquer sans raison et j'attends d'en savoir plus. Sur internet, nous voyons qu'un collégien de 12 ans (un garçon - et pas une fille contrairement à un article précédent) est décédé par arme à feu. ARME A FEU ?????

I learn that all the pupils, buses are confined in the school, that something happened and one person has been reported dead, and there is an article about it on the net. Fortunately I'm not the type to panick unnecessarily and I wait till I know more. On the net, we learn that a 12 year old boy (not a girl as stated in a previous article) has been killed by gunshot. GUNSHOT ?????

Mon Dieu, je croyais que ce genre de choses n'arrivait qu'aux Etats Unis. Nous décidons de ne pas appeler le collège car les lignes doivent être saturées - ou ne doivent pas être occupées inutilement. 5 minutes après Elise nous appelle du portable d'une copine, elle va bien, elle a faim, elle ne sait pas quand elle pourra rentrer. Jean parle au prof qui est avec eux, il n'en sait pas plus. Il a pour consigne de ne laisser sortir personne et de garder les rideaux fermés.

Oh my God. I thought that kind of thing happened only in the States. We decide not to call the school not to uselessly jam the line, which must already be the case. 5 minutes later Elise calls us from a friend's cell phone, she's OK, she's hungry, she doesn't know when she can make it home. Jean talks to the teacher in charge, he doesn't know more. The instructions are to keep everybody in and keep the curtains drawn shut.

Jean est allé là-bas, a récupéré Elise, nous étions tous à la maison, et nous nous posions plein de questions. 
Ce matin quand elles sont reparties à l'école, elle n'ont pas refusé le câlin qu'elles repoussaient d'habitude (oh mais maman, on est grandes maintenant !). 
Et une maman quelque part, dans un village à quelques kilomètres de là, ne pouvait plus serrer son fils dans ses bras à cause d'un camarade qui a subtilisé une arme dans l'arsenal de son papa (qui possédait quelque 150 armes à feu diverses et variées), l'a emmené à l'école sans doute pour frimer, a fait le con et a foutu deux vies en l'air. 
Celle de Luka, et la sienne.

Jean drove over there, picked up Elise, we were all home and asking ourselves a lot of questions.
This morning when they left for school, they didn't push me away like they always did (Mum, come on,  we've grown now !) and they hugged me back.
And a few kilometers from here, in another village, another mom couldn't hug her son because of a schoolmate who took a gun from his dad's collection (who owned like 150 of them, of all sorts), took it to school to show off maybe, fooled around with it and ruined two lives.
Luka's, and his own.

samedi 24 octobre 2015

Bientôt la fin d'Octobre / Soon the end of October

Les jours raccourcissent, les températures baissent le matin - mais nous avons encore quelques belles journées. La première semaine de vacances est presque passée, remplie à ras bord de tout ce que nous n'avons pas le temps de faire quand il y a école. 

Days are getting shorter, temps are much cooler in the morning - but there are still some nice days to come. The first week of the holidays is almost over, it has been filled to the brim with all the things we don't have time to do during schooldays.

Nous avons eu notre première gelée matinale il y a 4 jours, et le dahlia Crème de Cassis s'en est retrouvé tout ourlé de blanc...

We had our first morning frost 4 days ago, and the "Crème de Cassis" dahlia had its petals delicately frosted on their edge...

dimanche 20 septembre 2015

"Un os jeté au chien n'est pas de la charité. La charité, c'est l'os partagé avec le chien, quand vous êtes tout aussi affamé que le chien". L'actualité / The news

Me donne mal à la tête - Me fait pleurer, quand je vois l'attitude des politiciens et policiers en Hongrie - Quand je pense à tous ces gens qui fuient l'horreur et la guerre, veulent mettre leurs enfants à l'abri, et qu'on les laisse dormir dehors, massés devant un mur de barbelés ou qu'on les traite comme des animaux.

Gives me headaches. Makes me cry when I see the attitude of Hungarian politicians and policemen. When I think of all these refugees fleeing horror and war, wanting to put their children out of harm's way, and they are left to sleep outside, jammed in front of a barbed wire wall or are treated like animals.

Lire les commentaires des forums, de quelque pays que ce soit, est tout aussi flippant. Stéréotypes, haine raciale, peurs diverses et infondées, relayées par des extrêmes qui voient là l'occasion en or de faire prospérer leur fond de commerce. Remarques de comptoir de bistrot sur "ce qu'il n'y a qu'à faire"... et subitement beaucoup de gens s'intéressent, en paroles au moins, à la misère qu'ils trouvent au coin de leur rue et qui devient tout à coup prioritaire - alors qu'auparavant, beaucoup ne faisaient que critiquer le fait que "ces gens-là", ils reçoivent (insérer selon le cas : les allocations - des avantages que eux, honnêtes travailleurs, n'ont pas - des bons de nourriture de la ville - une aide spécifique...) et pas eux.

Reading comments on any forum from any country is just as disheartening. Stereotypes, racial hatred, various unfounded fears, passed on by extremes too happy to gain new recruits. Remarks you might hear from wine impregnated consumers in bars about "all there is to do"... and all of a sudden lots of people notice and want to tackle, orally at least, the poverty they find at their street corner which is suddenly the priority - when earlier, a lot among them just criticized the fact that "those people" got (choose between : social benefits - advantages they don't get as honest workers - food coupons - any other type of specific help...) and they didn't.

Donc qui que vous soyez, quelle que soit votre origine ou vos opinions politiques par pitié arrêtez de parler et agissons tous ensemble. Choisissez votre misère, votre combat, celui que vous voulez mais faisons quelque chose pour soulager la détresse de ceux qui ont faim et froid, qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs. Nous sommes tous des êtres humains.

So whoever you are, whatever your origins or your political opinions, please stop talking and let's just all act together.  Pick your misery, your fight, whichever you want but let's all do something to alleviate the distress of those who are cold and hungry, whether they are from here or there. We are all human beings.


The very poor can always be depended upon. They never turn away the hungry. Time and time again, all over the United States, have I been refused food by the big house on the hill: and always have I received food from the little shack down by the creek or marsh, with its broken windows stuffed with rags and its tired-faced mother broken with labor. Oh, you charity-mongers! Go to the poor and learn, for the poor alone are the charitable. They neither give nor withhold from their excess. They have no excess. They give, and they withhold never, from what they need for themselves, and very often from what they cruelly need for themselves. A bone to the dog is not charity. Charity is the bone shared with the dog when you are just as hungry as the dog.
by Jack London (January 12, 1876 – November 22, 1916)
from The Road, 1907
chapter – Confession

taken from :  http://quotesnack.com/jack-london/a-bone-to-the-dog-is-not-charity-charity-is-the-bone-shared-with-the-dog-when-you-are-just-as-hungry-as-the-dog/