mardi 16 avril 2013

Ce matin au jardin / This morning in the garden

J'ai dormi comme une bûche cette nuit après tous les travaux d'hier. J'ai des courbatures mais je me sens bien ! Cette nuit j'ai cru entendre la pluie battre contre la fenêtre, mais comme il m'arrive également parfois d'entendre le réveil sonner je me suis dit que je rêvais et j'ai re-sombré. Eh bien non, ce n'était pas un rêve, il a bien plu, la terre est humide, la végétation est rafraîchie et l'air est bien frais !


I slept like a log last night, after working away yesterday. I feel sore and my muscles ache but in a good way ! In the night I thought I heard the rain against the window, but since I also happen to "hear" the alarm clock I thought I was dreaming and fell back into sleep. Well it turns out it wasn't a dream, it did rain, the ground is slightly  wet, the plants are refreshed and the air is cool !

En lisant mes blogs, j'ai vu qu'il s'est passé quelque chose aux Etats Unis... je ne savais pas quoi, il était question du monde qui est moins sûr et du fait qu'il valait mieux regarder du côté des gens qui ont aidé et ont fait fi du danger. Dans le courrier de Flylady, un mot disant que Jonathan, leur coach qui fait le marathon de Boston tous les ans, est sain et sauf... puis sur Facebook je découvre tous les articles, toutes les photos, des explosions qui ont eu lieu près de la ligne d'arrivée. C'est vraiment terrible.

When reading my blogs, I saw that something had happened in the States... I didn't know what, there was something about the world not being a safe and dependable place and rather looking at the people who helped in spite of the danger. In Flylady's e-mail, a word about how Jonathan, their "no excuse workout" coach who takes part in the Boston marathon every year was safe and sound... then on Facebook I find out about the explosions in Boston. This is really a terrible thing.

J'ai fait mon tour du jardin en pensant à la vie, la mort... l'imprévisibilité des événements, le cycle de l'existence... l'interaction du bien, du mal, de la joie et de la souffrance...

So I made my stroll in the garden thinking about life and death... the impredictability of events, the cycle of one's existence... how good, evil, joy and suffering interact...
alysse odorant / sweet alyssum
Dianthus "Elegance lavender"
pavot rose et lupins / pink poppies and lupines
 Alors les pauvres ci-dessus nageaient littéralement dans leur bac après les grosses pluies. Heureusement ils n'ont pas trop souffert. Ils sont à l'abri avec un voile de forçage pour laisser passer l'air. Je pense que je vais quand même repiquer les lupins et mettre en terre les pavots.

The poor seedlings above were litterally swimming in the flat after the heavy rains we'd had. Fortunately they didn't suffer much. Now they're sheltered, with a fleece that lets air circulate covering them. I think I'll transplant the lupines in pots and plant the poppies in the ground.
Tournesols / sunflowers

Silene pendula peach blossom et pensées (pansies)
  La vie est présente partout au jardin, une nouvelle saison commence. Mais parfois quelque chose de terrible arrive et perturbe le cycle normal des choses... et aujourd'hui des gens pleurent et sont traumatisés. Nous ne pouvons rien faire sinon compatir, et prier si c'est dans nos habitudes. Si nous sommes tout près, alors nous pouvons aider par tous les moyens possibles. Le temps fera son oeuvre, des gens guériront (mais n'oublieront pas), d'autres resteront marqués à vie. Peut-être qu'un jour ce sera à notre tour d'être frappés par une tragédie, peut-être pas.

Life is bursting everywhere in the garden, a new season is beginning. But sometimes something terrible happens and disrupts the normal pace of life... and today people cry and are traumatized. We can't do anything but sympathise, and pray if it's in our habits. If we are very close, then we should help any way we can. Time will do its thing, some people will recover (but will not forget), others will be scarred for life. Maybe someday our turn will come to be faced with tragedy, maybe not.

Et que dire de toutes ces tragédies quotidiennes, muettes, loin des medias, la violence ordinaire, le pris, le rejet ? Je pense qu'il y a beaucoup à faire, et que c'est un travail de tous les jours - c'est comme à la maison, et au jardin : on ne peut pas tout faire, on ne peut pas être partout, il y a des choses pour lesquelles on est moins doués que d'autres. C'est pour cela que si tout le monde s'y met et fait de son petit coin du monde un havre de paix, à force d'en avoir à droite à gauche ils finiront bien par se rejoindre... et former un grand tout.
Flylady le dit bien : Paix sur la terre, et qu'elle commence chez moi !

And what about all the unknown daily tragedies that happen far from the media ? Violence, rejection, contempt ? I think there's a lot to do, and it's a never ending hard work - like at home or in the garden : you can't always do everything you planned, you can't be everywhere at the same time, there are things that you're better at than others. That's why if everybody stuck together and made a haven out of their little corner of the world, they might all come together to form something big.  Flylady says it : let there be peace on earth, and let it begin with me !
Anémone blanda et bergénia
myosotis du caucase
muscaris
mini narcisses, pas en forme cette année
un narcisse oublié. Des euonymus rescapés de l'hiver 2011.
une pulmonaire ! belle surprise dans les mauvaises herbes
Les arbustes verdissent de jour en jour
chaenomeles Cameo / Japanese quince Cameo
 Sur ce, il me reste un peu de boulot, comme vous pouvez le voir : je n'ai pas nettoyé tous les massifs, je dois broyer tous les déchets de taille, et désherber à tour de bras, sans parler du mur de gabion dont j'aimerais finir le premier niveau.

Well, this being said, I have some work left, as you can see : I'm not done cleaning up all the flower beds, I have to chip all the product from my pruning, and weed weed weed - not to mention the gabion wall whose first level I would like to finish.

Je vous souhaite à tous une bonne journée. 

I wish you all a nice day.

3 commentaires:

Lorrie a dit…

This is a beautiful, thoughtful post, Carole. I read the French aloud to myself, enjoying the sound of the words (badly pronounced, sans doute) and the cadence of your writing.

When we live in terror, unable to create that haven of peace you talk about, then those who sow terror and violence have won. When we continue to go about our daily lives, loving, caring for others, seeing the beauty, then they lose.

Bonne journée, Carole.

Dewberry a dit…

I love the colours of pulmonaria, I can't wait to see mine flowering!

Fouila a dit…

La poésie a toujours servi de support pour dire avec douceur;
La poésie efface de nos cœurs la colère et la haine.
Le jardin d’Éden est cultivé par des poètes.
Savoir les écouter et nous serions dans ce Jardin,
Nous regarderions le monde avec les yeux du cœur.

Hélas le monde qui nous gouverne,ou qui nous côtoie ne sont plus poètes, ou ne s'entourent pas de poètes....